S'approprier les réseaux sociaux

Le constat

pexels photo 533446

« Pas assez de temps », « Je n’y connais rien », « Je n’ai pas de compte », « Pour quoi faire ? »

Si vous travaillez dans le milieu associatif et que l’une de ces 4 phrases vous est familière à l’évocation des réseaux sociaux, il est encore temps de corriger le tir et d’intégrer une stratégie sociale à votre association.

En effet, les réseaux sociaux restent un outil des plus adaptés à la communication sociale pour toute association et toute cause. Une communauté virtuelle mais active représente aujourd’hui un poids énorme, le tout étant de prendre un peu de temps pour établir ce sur quoi vous désirez communiquer, sélectionner le ou les réseaux les plus adaptés et d’intégrer le tout à votre communication déjà en place.

A l’heure actuelle, les petites et moyennes associations ne sont que trop peu actives voire trop peu présentes sur les réseaux sociaux, en dehors d’une utilisation erronée des pages Facebook, qui deviennent des sites à part entière et sont dépendantes du réseau social. S’il est important de comprendre comment cela fonctionne, la simplicité d’utilisation et d’accès en font des outils indispensables aux associations.

Gérer le contenu d’un site, le relai sur les réseaux, une communauté et suivre d’autres comptes semble pour beaucoup un investissement en temps et en énergie bien inutile.

Mais est-ce vraiment le cas ?

Concrètement, vous retrouverez dans ce document :

  • Une desciption du public cible et des objectifs
  • Les principaux atouts des réseaux sociaux pour le secteur associatif
  • Un lexique reprenant des termes propres aux réseaux sociaux
  • Un tour d'horizon des réseaux sociaux
  • Le tout accompagné de conseils et d'exemples

Votre eMail(*)
Entrée non valide
  Merci d'indiquer votre eMail pour recevoir le lien de téléchargement de notre outil
*Votre adresse e-mail est demandée à des fins purement statistiques et ne sera pas utilisée à des fins commerciales ou communiquée à un tiers.


Quelques pistes pour lancer le débat

  • Pourquoi le monde associatif est-il si réfractaire à l’utilisation des réseaux sociaux ?
  • De même, les réseaux sociaux sont souvent perçus comme une obligation désagréable au lieu de formidables outils de communication. Les associations suivent-elles les évolutions des échanges et des outils utilisés par leurs cibles ?
  • Le critère du temps est-il aussi important que cela ? N’est-ce pas plutôt un écran derrière lequel on se cache souvent pour légitimer le fait de ne pas s’en servir ?
  • A contrario, la dépendance communicationnelle aux réseaux sociaux n’est-elle pas dangereuse à long terme ? Comme prévu avec Facebook en janvier 2018, tous les réseaux peuvent changer de politiques du jour au lendemain, handicapant alors votre communication.
  • Est-il intéressant de s’éparpiller sur plusieurs plateformes sociales ? Est-on en mesure d’analyser les besoins et le réseau le plus pertinent pour les faire travailler ensemble, de manière complémentaire ?
  • Un Community Manager est un poste clé dans cette gestion. Faut-il engager ou former ?
  • «Il existe une règle implicite entre utilisateurs de Twitter qui veut que si un compte s’abonne à notre Timeline, on s’abonne en retour (Follow Back) au sien, de manière à développer l’audience.». Les réseaux sociaux nous poussent-ils à une sorte d’hypocrisie et de course à l’audience ?
  • Sur le plan privé, les réseaux sociaux ne sont-ils pas aussi une porte ouverte au narcissisme, au gonflement de son ego (on s’affiche en couple, on se met en scène dans sa belle maison, avec ses beaux enfants..., on montre ses réussites...)?
  • Les réseaux sociaux, espace consensuel ou espace de dispute ?

Règlement Général sur la Protection des Données

En contactant ou en téléchargeant les Cahiers d'Inform'Action, vous acceptez que l'asbl Inform'Action mémorise et utilise l'adresse e-mail collectée dans ce formulaire dans le but d’améliorer votre expérience et vos interactions avec ses services.

En l’occurrence, vous autorisez l'asbl Inform'Action à communiquer occasionnellement avec vous s’il le juge opportun afin de vous recontacter, vous apporter des informations complémentaires sur ses Cahiers, ses services et ses événements, via les coordonnées collectées dans le formulaire.

Afin de protéger la confidentialité de vos données personnelles, l'asbl Inform'Action s’engage à ne pas divulguer, ne pas transmettre, ni partager vos données personnelles avec d’autres entités, entreprises ou organismes, quels qu’ils soient, conformément au Règlement Général de Protection des Données de 2018 sur la protection des données personnelles et notre politique de protection des données.

Vous pouvez à mettre à jour ou supprimer les données collectées sur simple demande.