éducation permanente

Réflexion sur le streaming vidéo

pourquoi parler de video streaming ? 

Face au succès grandissant du streaming video sur internet, la tentation est grande de s'ouvrir à ce mode de communication, très en vogue grâce aux plateformes d'hébergement vidéo et aux réseaux sociaux. La vidéo en live permet en effet une approche différente de la communication, plus spontanée car immédiate. Elle favorise une relation privilégiée avec son public puisque on peut interagir en direct avec lui.

Mais si le direct a des avantages, il a également des limites car il fonctionne sans filet... Cela implique de bien réfléchir au contenu que l'on émet et de bien le préparer. 

Cette "instantanéité" relance également la question de la responsabilité face au contenu de ce que l'on diffuse. La facilité technique n'empêche en effet pas que l'on mette en place des garde-fous, pour parer aux éventuels dérapages inhérents à une diffusion en direct.

Inform'Action accompagne ses partenaires d'éducation permanente et, de manière générale, du non-marchand dans cette réflexion.

Un premier questionnement a eu en effet lieu dans le cadre de Radio 27, la webradio libre, pluraliste, indépendante créée techniquement et mise en place par notre asbl. Une extension de la webradio, qui propose ses émissions audio en live et en podcast, vers le stream video avait été discutée au sein du Comité de rédaction de Radio 27.

En découle le document téléchargeable ci-dessous, qui apporte matière à réflexion sur les apports et les dangers d'une technologie simple, ce qui n'empêche en rien une utilisation réfléchie...

Concrètement, vous retrouverez dans ce document :

  • une description du public à qui s'adresse cette réflexion
  • les objectifs visés 
  • des points de réflexion sur le streaming vidéo

Votre eMail(*)
Entrée non valide
  Merci d'indiquer votre eMail pour recevoir le lien de téléchargement de notre outil
*Votre adresse e-mail est demandée à des fins purement statistiques et ne sera pas utilisée à des fins commerciales ou communiquée à un tiers.


 Quelques pistes pour lancer le débat

  • Grâce au web, la vidéo risque-t-elle de prendre le pas sur l'écrit ? Si oui, pourquoi ? Va-t-on vers une forme de paresse intellectuelle de l'audience internet ?
  • D'un point de vue marketing, le streaming video permet-il de mieux toucher son public que ne le font les médias traditionnels ?
  • Le video streaming permet-il aux associations de mieux se faire entendre, les mettant par là sur un pied un peu plus égalitaire par rapport au privé ?
  • L'immediateté du streaming en direct nécessite-t-elle de mieux maîtriser le contenu de ce que l'on diffuse ?
  • Comment gérer les commentaires et interactions d'une diffusion en direct ?
  • Comment percevoir dans le direct ce qui relève de la réalité ou de la fiction ? Quel est l'impact sur l'audience d'une mise en scène diffusée en direct  ?
  • Regarder une agression en direct, bien installé dans son fauteuil... Le video streaming nous rendrait-il passifs et voyeuristes ?
  • L'accès simple à la technologie ne provoque-t-il pas des comportements qui n'auraient pas existé autrement (incitations aux comportements à risques, suicide, etc...) ?

Liens utiles

Règlement Général sur la Protection des Données

En contactant ou en téléchargeant les Cahiers d'Inform'Action, vous acceptez que l'asbl Inform'Action mémorise et utilise l'adresse e-mail collectée dans ce formulaire dans le but d’améliorer votre expérience et vos interactions avec ses services.

En l’occurrence, vous autorisez l'asbl Inform'Action à communiquer occasionnellement avec vous s’il le juge opportun afin de vous recontacter, vous apporter des informations complémentaires sur ses Cahiers, ses services et ses événements, via les coordonnées collectées dans le formulaire.

Afin de protéger la confidentialité de vos données personnelles, l'asbl Inform'Action s’engage à ne pas divulguer, ne pas transmettre, ni partager vos données personnelles avec d’autres entités, entreprises ou organismes, quels qu’ils soient, conformément au Règlement Général de Protection des Données de 2018 sur la protection des données personnelles et notre politique de protection des données.

Vous pouvez à mettre à jour ou supprimer les données collectées sur simple demande.